Retraite anticipée : les conditions pour en bénéficier


retraite-anticipee-carriere

Bénéficier d’une retraite anticipée, c’est partir avant l’âge légal. Une perspective qui concerne certains profils bien définis, notamment les assurés bénéficiant d’une carrière longue, exerçant un travail pénible ou vivant avec un handicap. Univers Seniors fait le point sur ces 3 cas de départs en retraite anticipée.

La retraite anticipée pour carrière longue

retraite-anticipee-carriere

Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue concerne un grand nombre d’assurés. Pour en bénéficier, deux conditions à remplir :

  • réunir un certain nombre de trimestres cotisés : par exemple, 166 trimestres pour les personnes nées en 1957 souhaitant partir à l’âge de 60 ans, 167 trimestres pour celles nées entre 1958 et 1960, etc. ;
  • valider avant la fin de l’année de ses 16 ans ou de ses 20 ans, 5 trimestres (4 seulement pour les personnes nées entre octobre et décembre).

Selon le nombre de trimestres validés, le versement des pensions peut démarrer à 60 ans, voire avant.
Au-delà de cet avancement dans le temps, une des clefs du succès des longues carrières est de bénéficier d’un calcul optimal des pensions de base (à taux plein) et des pensions complémentaires (sans minoration).

Bon à savoir : une réforme qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 et qui s’appliquera aux personnes nées à partir de 1957 instaurera un système de bonus-malus pour les retraites complémentaires de l’AGIRC-ARCCO. Pour ne pas subir d’abattement, il sera recommandé aux retraités concernés de différer leur départ de 4 trimestres pour éviter une réduction de leur retraite complémentaire.

La retraite anticipée pour pénibilité

Lorsqu’un assuré est exposé à des facteurs de pénibilité au travail, son employeur doit le signaler par déclaration à la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). Ces déclarations permettent à l’employé d’accumuler des points sur un compte personnel de prévention de la pénibilité.

Il existe deux cas de figure permettant un départ en retraite anticipée pour pénibilité :

  • disposer de suffisamment de points sur son compte personnel de prévention de la pénibilité : chaque tranche de 10 points permet d’acquérir un trimestre. Ces trimestres ont plusieurs effets : ils augmentent la durée d’assurance de l’employé et lui permettent d’atteindre le taux plein, ils diminuent l’âge minimum de départ en retraite et ils comptent comme des trimestres cotisés pour les personnes bénéficiant d’un départ anticipé pour carrière longue ;
  • être en incapacité permanente d’origine professionnelle.

Le montant de la pension de retraite sera calculée de manière habituelle. Toutefois, contrairement aux trimestres acquis grâce au compte pénibilité, la pension de retraite en cas de départ anticipé pour incapacité permanente sera calculée à taux plein, même si l’assuré ne justifie pas de la durée d’assurance requise.

Bon à savoir : la retraite anticipée pour pénibilité, contrairement à celle pour carrière longue ou handicap, n’est encore réservée qu’aux salariés du privé, du public et aux salariés agricoles.

La retraite anticipée pour handicap

retraite-anticipe-handicap

Le dispositif de départ anticipé à la retraite pour handicap concerne les personnes :

  • souffrant d’une incapacité permanente d’au moins 50%, prononcée par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ;
  • ayant été reconnues comme travailleur handicapé avant le 31 décembre de l’année N-1.

De plus, l’assuré doit également justifier d’une certaine durée totale d’assurance vieillesse, tous régimes de base confondus, dont une part minimale a donné lieu à des cotisations à sa charge.

Le montant de la pension de retraite versé par la sécurité sociale est obtenu en tenant compte des éléments de calcul habituels, à savoir le salaire annuel moyen et la durée d’assurance retraite. Cependant, le montant est systématiquement calculé sur la base du taux plein de 50%, quel que soit la durée d’assurance, tous régimes confondus.

Bon à savoir : si l’assuré ne remplit pas les conditions de durée d’assurance au régime général ouvrant droit à pension de retraite entière, il pourra bénéficier d’une majoration de sa pension liée au handicap.

La retraite anticipée est une alternative avantageuse, permettant aux assurés répondant aux différents critères de prendre congés plus rapidement. Toutefois, lorsqu’une fatigue importante se fait sentir en fin de carrière et que l’assuré ne répond pas aux conditions d’une telle retraite, il peut être astucieux de se renseigner sur la retraite progressive, une retraite permettant de travailler à temps partiel et de percevoir, en plus du revenu professionnel, une fraction de sa retraite.

Enregistrer