A-t-on besoin de compléments pour renforcer son système immunitaire ?


Rester en forme

On pourrait dérouler à l’infini la liste des aliments indispensables au système immunitaire. Une biologie aussi complexe que globale, où tout se tient. Toutefois, il arrive parfois qu’une bonne alimentation ne suffise pas à affronter le froid de l’hiver ou la fatigue des longues journées au travail. Les compléments sont-ils alors nécessaires ? Nous faisons le point sur les meilleures façons de maintenir votre système immunitaire.

Le système immunitaire, une biologie complexe

C’est le Larousse qui le dit : « le système immunitaire est l’ensemble des organes, tissus, cellules et molécules assurant l’immunité de l’organisme ». Autrement dit, tous les éléments constitutifs du corps participent d’une biologie complexe visant à défendre l’organisme contre les intrus.

Hérité à la naissance, ce système n’en est pas moins plastique et évolutif. Les enfants, par exemple, ne sont pas immédiatement immunisés contre certains agents pathogènes infectieux. Il en va de même des personnes qu’un environnement, un mode de vie, ou encore l’âge, protège ou à l’inverse fragilise.

La solution dans notre assiette !

Maintenir les défenses immunitaires

au top résulte d’une multitude d’attentions au jour le jour. Le corps médical le répète : 70 % des défenses immunitaires se combinent au niveau de l’intestin. Une grande part de la solution se joue donc dans notre assiette. Vous devez adopter une alimentation variée et équilibrée, qui fait la part belle aux vitamines, aux oligo-éléments et autres minéraux nécessaires à l’organisme.

Les bienfaits des probiotiques

Il suffit de manger diversifié pour que l’interaction des apports se réalise dans les meilleures conditions. Il en est ainsi des ferments lactiques, consommés à travers des aliments aussi différents que le yaourt fermenté et la choucroute. De nombreuses études confirment le rôle clé de ces « probiotiques » (qui signifie « pour la vie ») dans l’équilibre intestinal immunitaire et cérébral.

Le rôle essentiel des fibres dans le système immunitaire

D’origine végétale, les fibres alimentaires sont essentielles au transit intestinal. Elles stimulent les contractions de l’intestin et augmentent le volume du bol alimentaire. Ceci favorise ainsi l’activité bactérienne, notamment dans le côlon. Des carences en fibres peuvent ici conduire à des complications gastriques parfois graves. Or, les fibres insolubles existent dans la plupart des céréales. On les retrouve ainsi dans le son de blé et d’avoine, ou dans les haricots, lentilles et autres pois chiches.

L’incidence des micronutriments

Les fibres solubles, essentiellement contenues dans les fruits, ont une incidence primordiale dans l’assimilation des sels minéraux, le calcium notamment. Des oligoéléments qui, eux-mêmes, en maintenant le système digestif dans une acidité suffisante, favorisent l’élimination des bactéries pathogènes.

Les nutriments sont par ailleurs assimilés grâce à un apport vitaminique quotidien. Les fruits et les légumes frais en sont les principales sources. Si chaque vitamine a une fonction précise, toutes participent au maintien de l’équilibre vital. Une harmonie immunitaire permettant de lutter contre le froid par exemple, ou encore le stress.

En matière d’immunité, tout se tient ! Manger de tout sans excès, bouger et bien dormir est primordial. Il peut toutefois être parfois nécessaire de booster ses défenses immunitaires avec des compléments alimentaires. Ces denrées, très présentes en pharmacie, doivent être raisonnablement dosées pour être efficaces. Avant d’en consommer, demandez conseils à votre médecin ou à votre pharmacien.